Le fonds basque de la bibliothèque diocésaine (Bayonne) intègre Bilketa.

Bilketa vient d'intégrer ce fonds d'une nature différente des collections déjà présentes, tout en étant un fonds basque à part entière. En effet, près de 1 500 de ces ouvrages apparaissent désormais dans le catalogue commun.

La bibliothèque diocésaine, bibliothèque de culture et de connaissance débordant amplement la thématique religieuse, a depuis toujours accordé une large place à l’histoire locale et notamment à la langue basque. Elle a d'ailleurs hérité de bibliothèques personnelles de prêtres qui furent pour certains des érudits passionnés et bibliophiles.

Il s’agit également d’un fonds ancien sans aucun doute. Parmi les plus remarquables et les plus rares, on peut citer des ouvrages d’Augustin Chaho comme le Voyage en Navarre pendant l'insurrection des Basques (1830-1835) de 1836, 1ère édition très rare, ou La guerre des alphabets : règles d'orthographe euskarienne adoptées pour la publication du dictionnaire basque, français, espagnol et latin de 1856, une grammaire basque-français à l'usage des écoles du Pays Basque Uskara eta franzes gramatika uskalherrietako haurrentzat eguina, (1853) par Jean-Baptiste Archu, les traductions des fables de La Fontaine en basque par Martin Goyhetche (1852), Travaux récents sur la langue basque d’Antoine d’Abbadie d’Arrast (1859), la traduction de la bible en basque par Louis-Lucien Bonaparte [1859] en plusieurs exemplaires, la  1ère édition datée de 1872 de l’ouvrage en souletin Uscaldunaren guthunac, Ed. berria, arrahounkiric eta emendaturic; des revues de grand intérêt comme le bulletin de l’Association des Anciens élèves de Larressore ou bien des ouvrages publiés sous la collection Aintzina, qui fut la revue culturelle créée dans les années 1934-1943 par le chanoine Piarres Lafitte.

On compte plus de 200 ouvrages, parfois très spécialisés, concernant la langue basque (dictionnaires, grammaires, ouvrages de linguistique), mais également la littérature (auteurs importants, poésie, bertsularisme, proverbes...). La connaissance du Pays basque est également très représentée : histoire, histoire religieuse, politique, mœurs et coutumes, arts, émigration, villages, biographies...)

La moitié du fonds (697 livres) est en langue basque. C'est là sans doute que réside la partie la plus originale. En effet l'Eglise locale s'est attachée très tôt à produire toute une littérature religieuse en basque, nécessaire à l'évangélisation et à la pratique liturgique.

On trouve ainsi des traductions de la bible et des évangiles, psaumes, catéchismes, manuels de dévotion, chants et cantiques, vies de saints, qui peuvent être des ressources précieuses pour l'étude historique de la langue ou celle des dialectes par exemple.

La bibliothèque Bienheureux Louis-Edouard Cestac, qui dispose d’une vaste fonds moderne de 45 000 livres d’études dans le domaine de la religion et des sciences humaines est par ailleurs ouverte au public voir conditions

Les conditions d’emprunt et le règlement intérieur sont accessibles sur la page d’accueil du catalogue en ligne : http://catalogue.bibliotheque.diocese64.org/

Recherche

Rechercher un document

Rechercher un article

Dernières infos