Dernières infos

Le documentaire "Sans nom sarea" à voir en ligne

En 1942, en pleine guerre mondiale, l'Allemagne nazie occupe la France. La Résistance oragnise de nombreux réseaux de passeurs pour aider les gens à échapper à l'Europe nazie. L'un de ces réseaux agissait en secret entre Mendive et Orbaizeta, un réseau si secret qu'il n'avait même pas de nom.

Afin de mieux endurer notre confinement, plusieurs structures du monde de la culture se mobilisent pour rendre possible la libre diffusion des œuvres. La coopérative audiovisuelle Bira Produkzioak rend ainsi accessible le documentaire Sans nom sarea (33:00) du cinéaste Beñat Iturrioz sur le site de KANALDUDE.

  

Voir le film

Konfinaturik ere #7

Konfinaturik ere [Même confiné], le nouveau rendez-vous proposé par Nora Arbelbide Lete, bibliothécaire à la Médiathèque de Biarritz. L'occasion pour Nora de présenter des documents en langue basque - livres, musique, films... - qui lui ont plu.

 

Konfinaturik ere #7: Zumeta

 

 

Jose Luis Zumeta, peintre avant-gardiste basque, vient de décéder à l'âge de 81 ans.

Peintre prolixe, sa peinture a donné ses couleurs à la musique de Mikel Laboa et avec elle, à beaucoup de poèmes.

Visiter le site du peintre en 4 langues.

Après que Zumeta ait illustré les disques de Laboa, voici venu le temps pour Laboa de donner le La à l'œuvre de Zumeta: regarder Ihesa zilegi balitz.

Voici d'autres chansons de Mikel Laboa, illustrées par Zumeta :

Lili bat, écrit par Joseba Sarrionandia
Antzinako bihotz, de Bernardo Atxaga
Gaberako aterbea, de Bertolt Brecht
Xori Erresiñula, chant populaire
Komunikazioa inkomunikazioa, voyage expérimental de vingt minutes.

Zumeta fut l'un des fondateurs du groupe Gaur, aux côtés de Nestor Basterretxea, Eduardo Chillida, Jorge Oteiza et José Antonio Sistiaga, entre autres.

"Le groupe Gaur C’est l’histoire d’une fulgurance, d’un éphémère rassemblement d’artistes dont l’association et la prise de parole devaient donner l’impulsion d’un vaste mouvement collectif d’émancipation et d’affirmation culturelle à l’échelle de toutes les provinces basques dans le contexte de la dictature franquiste".

Lire le texte de présentation de l'exposition GAUR, 1966. L'art basque sous le franquismes. Résistance et avant-garde qui s'est tenue au Musée basque et de l'histoire de Bayonne il y a 2 ans.

  

Voir sur Mintzalasai

Konfinaturik ere #6

Konfinaturik ere [Même confiné], le nouveau rendez-vous proposé par Nora Arbelbide Lete, bibliothécaire à la Médiathèque de Biarritz. L'occasion pour Nora de présenter des documents en langue basque - livres, musique, films... - qui lui ont plu.

 

Konfinaturik ere #6: Elsa Scheelen, Txillardegi (1969) et Egunero hasten delako, Ramon Saizarbitoria (1969).

 

 

Nora évoque deux livres fondateurs de la littérature moderne basque.

Le roman de Ramon Saizarbitoria suit la vie de la jeune étudiante Gisèle, et raconte comment elle perd sa virginité avant d’avorter, sans culpabilité et sans drame. Le roman n’est pas traduit mais l’écrivain, chercheur et universitaire Ur Apalategi a consacré un article en français sur cet auteur dans la revue Lapurdum.

Concernant Txillardegi, un extrait en français de Elsa Scheelen est disponible ici.

  

Voir sur Mintzalasai

La grève numérique dans le monde culturel basque

Le monde de la culture est touché de plein fouet par la crise du COVID-19, et cependant, plus que jamais, on voit circuler sur tous les réseaux chansons, films, représentations théâtrales, conseils de lecture, concerts confinés, cours de danse…

C’est pourquoi au sein du monde culturel basque, plus de 1000 auteurs, créateurs, acteurs divers ont souhaité lancer un appel auprès de la société mais aussi des décideurs politiques de leur territoire.
Ils entendent dire ceci : la crise actuelle montre combien la culture nous est importante et nécessaire. En même temps l’écosystème culturel basque souffre, de manière structurelle, d’un manque de soutien et de considération.
Ces acteurs demandent que les institutions du Pays basque, soit d’Iparralde, d’Euskadi et de Navarre, mettent en oeuvre et de manière concertée un plan de sauvetage d’urgence, et des mesures de soutien à long terme.

C’est une grève numérique que ces acteurs culturels ont observée les 21 et 22 avril derniers, afin d’interpeller la société basque tout entière, et assurer un avenir à notre culture.

 

Voir sur Kulturgintzan.eus

 

Recherche

Rechercher un document

Rechercher un article

Dernières infos