AuteurAurelia Arkotxa-Scracia
Année2011
PublicationASJU, 2011, pp.1-68
Langueeuskara

Aurélie Arcoicha-Scarcia expose sa thèse sur cet unicum qu'est le Linguae Vasconum Primitae, selon elle imprimé dans le cadre de l’humanisme bordelais de la première moitié du XVIème qui fleurit autour du Collège de Guyenne, du Parlement, de l'ancienne université ( qui a été dirigée par le Basque Johanes de ibarrola ou Dibarrola…) en réseau avec la cathédrale de Bayonne et son diocèse, l’élite dirigeante du Royaume de Navarre des Albret etc. Pour exposer sa thèse, l'auteur est partie de l’étude matérielle (reliure avec les armes de Louis 1er de Bourbon Condé etc.) et péritextuelle.

Voir le texte complet

Recherche

Rechercher un document

Rechercher un article