Cherch'pas à comprendre ! Ez da konprenitzen ahal gerra !

Begoña Durruty. Denonartean, 2016 (en basque)

Begoña Durruty, connue pour ses illustrations de nombreux livres jeunesse, propose un premier roman graphique singulier. Elle y retrace l’histoire de son père Gregorio. Né en Hegoalde d’un père originaire d’Hasparren, il fait le choix à 16 ans, de prendre la nationalité française. A la fin des années 1950, comme de nombreux hommes de son âge, il s’engage comme soldat pour partir en Algérie. Il revient de ce conflit armé paraplégique et profondément marqué psychologiquement.

L’auteur propose un texte simple et optimiste, véritablement mis en scène par les illustrations réalisées au crayon et à l’aquarelle. Le récit personnel se mêle à la grande Histoire pour évoquer, tout en délicatesse, les heures sombres du XXe siècle.

Emilie Gangnat - Médiathèque de Bayonne

Où trouver cet ouvrage?

 

Le Pays basque avant la photographie : L'âge d'or de la gravure (1810-1870)

Yves Carlier, Pimientos, 2017 (en français)

La gravure, qu’elle soit lithographique ou sur bois permet aux artistes du XIXe siècle de faire imprimer et diffuser leurs œuvres. Le voyage étant également très à la mode à l’époque, les paysages sont très présents, notamment ceux représentant le Pays basque.

Yves Carlier a recueilli plus d’une centaine de ces estampes et nous propose un parcours de Bayonne à Biarritz, de Saint-Jean-de-Luz à La Bidassoa, du Pays basque intérieur au Pays basque sud, au travers des œuvres d’une cinquantaine d’artistes dont Mercereau, Batty, Jacottet ou les sœurs Feillet.

Où trouver cet ouvrage ?

 

Petite histoire du Pays basque

Jean-Louis Davant, éditions Cairn, 2017 (en français)

Jean-Louis Davant (1935, Arrast-Larrebieu) est – en plus d’être poète, académicien et auteur de pastorales – historien, spécialiste du Pays basque, et auteur notamment de Histoire du peuple basque (Elkar, 1970) ou du Problème basque en 20 questions  (Elkar, 2006).

Dans Petite histoire du Pays basque publié aux éditions Cairn, Davant revient sur l’histoire générale du pays, mais également sur ses disparités, sa géographie contrastée et le mince fil conducteur qui relie et maintient ensemble ses sept provinces.

Où trouver cet ouvrage ?

 

Du fer et des fueros

Alexandre Fernandez, Maison des sciences de l’homme d’Aquitaine, 2016 (en français)

Si l’étude du Pays Basque s’effectue habituellement par l’œil de l’historien, de l’ethnologue ou du linguiste, Alexandre Fernandez, maître de conférences à l’Université de Bordeaux Montaigne, a choisi une approche plus rare, celle de l’histoire de l’économie.

Du fer et des fueros - Contribution à l'histoire de l'industrialisation d'une région du sud-ouest de l'Europe : la Biscaye et le Guipuzcoa, XIXe-XXIe siècles revient sur plus de deux cents ans de relations étroites entre sidérurgie, industrialisation, développement économique et évolution politique et historique d’un territoire. Les choix économiques et industriels ont progressivement façonné les deux provinces côtières du Pays basque sud, de même que ces territoires ont longtemps conditionné ces mêmes choix économiques.

Où trouver cet ouvrage ?

 

Jours de répit à Baigorri

Marie Cosnay. Créaphis, 2016 (en français)

En novembre 2015, le village de Baigorri accueille pour trois mois 50 réfugiés en provenance d’Irak, d’Iran, d’Afghanistan, du Soudan et d’Érythrée. 50 personnes qui ont dû quitter leurs pays face aux violences, et le camp de Calais après son démantèlement.

A cette époque en France, sur la question des migrants et de leur accueil, le climat est délétère. Les récits rapportés par la presse sur d’autres camps en France font peur, mais à Baigorri, porté par une municipalité volontaire et de nombreux bénévoles, tout est différent. Ce séjour devient une aventure humaine dont Marie Cosnay livre un témoignage émouvant.

Où trouver cet ouvrage ?

 

Haserre gorria

Mireille Allancé, Ikas, 2016 (en basque)

Peio a passé une très mauvaise journée. Puni dans sa chambre par son père, il va découvrir le sentiment de colère et ses conséquences…

La traduction en langue basque de Grosse colère, le désormais classique de l’auteur et illustratrice Mireille Allancé, qui apprend aux enfants que la colère est naturelle mais qu’elle doit être maîtrisée.

Où trouver cet ouvrage ?

 

Bergers basques - entre deux mondes

Séverine Dabadie et Christiane Etchezaharreta. Elkar, 2016. (bilingue basque-français)

Le livre Bergers basques – entre deux mondes regroupe les photographies de Séverine Dabadie et des entretiens de Christiane Etchezaharreta avec de nombreux bergers des montagnes du Pays basque. Une série de portraits qui permet d’établir un panorama non pas du pastoralisme, mais des pastoralismes pluriels qui existent dans un monde en mutation et qui quittent peu à peu les images de cartes postales pour créer de nouveaux paysages.

Où trouver cet ouvrage ?

 

La cavalcade de Sare 2016

DVD d’Aldudarrak Bideo, 2016

Les cavalcades sont depuis longtemps l’une des nombreuses formes du carnaval basque, qui mêlent chevaux, parades, danses et différentes formes de représentations théâtralisées. En déclin ces dernières décennies, ces cavalcades connaissent un regain de vigueur depuis quelques années avec des villages qui en ont refait une tradition annuelle ou d’autres qui en recréent ponctuellement.

Œuvres nécessitant la mobilisation d’une bonne partie du village durant de nombreux mois, elles restent néanmoins très éphémères. Les captations vidéo réalisées par Aldudarrak Bideo permettent d’en garder la mémoire.

Où trouver cet ouvrage ?

 

Zer egingo dugu orain opariekin?

Aritz Gorrotxategi. Algaida, 2017 (en basque)

Aritz Gorratxegi (Donostia, 1975), écrit des romans, des scénarios, des poèmes et des nouvelles. Primé plusieurs fois pour ses recueils de poèmes (Hariaz beste, 2002, Erein) ou ses romans (Kafkaren labankada, 2002, Erein), c’est pour son dernier recueil de nouvelles (Zer egingo dugu orain opariekin ?, 2017, Algaida) qu’il vient de recevoir le prix littéraire Kutxa – Ville de Saint-Sébastien.

Un prix qui récompense un recueil hétéroclite où se mêlent un personnage qui décide de porter plainte contre Olentzero, l’expérience traumatisante d’un jeune bertsolari qui découvre la scène, ou un deux membres d’un couple qui consacre plus d’énergie à leurs enfants qu’à leur relation.

Où trouver cet ouvrage ?

 

Eguzkiari begietara so

Joseba B. Lenoir, Gakobeltz, 2016

Centré au départ autour de Joseba Baleztena de Bera (Navarre), le groupe Joseba B. Lenoir s’est peu à peu étoffé ces dernières années avec l’accueil – temporaire – de transfuges de Willis Drummond ou de Napoka Iria, le groupe prenant même un temps le nom de Joseba B. Lenoir Gang pour refléter ce changement.

Son dernier album, Eguzkiari begietara so [En regardant le soleil dans les yeux], s’il reste dans la lignée des précédents travaux, centré sur la guitare, la voix et beaucoup de rock, a également bénéficié de nombreux renforts extérieurs, pour un résultat plus mûr et plus travaillé.

Ecoutez sur bandcamp :

Où trouver cet ouvrage ?

 

Basker : les documentaires suédois des années 1960 sur la culture basque

Argibel Euba Ugarte. Université du Pays basque, 2016 (en basque)

Au début de l’année 1963, une équipe de la télévision suédoise visite le Pays basque. Après le tournage d’un documentaire sur le flamenco à Grenade en 1962, Dan Grenholm, guitariste, et Lennart Olson, photographe, réalisent deux films ethnographiques au Pays basque sud. Le premier, Basker, présente différents aspects du folklore et de la vie culturelle au Pays basque : carnaval de Zubieta, partie de pelote au fronton de Bergara, musiciens à Abadiño et Zumarraga, danses et jeux populaires à Aia, txalapartistes, bertsolaris, chanteurs… Le deuxième, Bonde i Baskerland, vise pour sa part à rendre compte de la vie quotidienne rurale au Pays basque : travail aux champs, décorticage des grains de maïs, métallurgie, mais aussi lecture de la presse, repas, musique et danse.

Témoignages historiques de la vie au Pays basque dans les années 1960, ces films sont longtemps restés inédits. L’ethnologue Argibel Euba Ugarte les remet en lumière en leur consacrant une étude très complète publiée par l’Université du Pays basque.

Le livre revient sur le contexte de réalisation de ces deux documentaires, sur les choix formels et thématiques opérés par Grenholm et Olson et sur la diffusion des films en Suède. Il est accompagné d’un DVD comprenant Basker et Bonde i Baskerland, avec des sous-titres disponibles en français, basque, espagnol et anglais.

Emilie Gangnat - Médiathèque de Bayonne

Où trouver cet ouvrage ?

 

Agoten in memoriam

Marikita Tambourin, Maiatz, 2016 (en basque)

Pendant plus de mille ans, et jusqu’au XXe siècle, en marge de la société basque, vivaient les cagots. Catégorie mal définie, dont les membres se distinguent selon les rumeurs  par leurs origines, leurs rites païens ou les métiers qu’ils pratiquaient. Durant toute cette période, ils ont été victimes de calomnies et de nombreuses discriminations.

Dans Agoten in memoriam [A la mémoire des cagots], Marikita Tambourin revient sur cette histoire, au travers de l’étude d’archives centrées sur le secteur de Garazi-Baigorri.

Où trouver cet ouvrage ?

nbsp;