Tapio Koivukari, Maia Ossa Rissanen. Erein, 2017 (en basque) Niveau de langue: C1

En 1615, trois baleiniers basques font naufrage sur les côtes islandaises. Les 31 pêcheurs rescapés sont assassinés sur ordre d’un magistrat local, Ari Magnússon. Dans les années 1990, vivant à proximité de l’endroit de ce massacre, l’écrivain finlandais Tapio Koivukari décide de consacrer un roman à cet épisode historique douloureux. Après plusieurs années de recherches qui lui permettent de rassembler une importante documentation, il publie en Finlande Ariasman, surnom sous lequel Magnússon était connu.

Adoptant un point de vue aussi neutre que possible, l’auteur mêle faits historiques et récit imaginaire et propose au lecteur de revisiter l’histoire à travers le filtre romanesque.

Traduit en basque par Maia Ossa Rissanen, née à Saint-Sébastien, d’un père basque et d’une mère finlandaise, le roman donne à lire quelques échanges en pigdin, mélange de finnois, basque, anglais et espagnol, utilisé par les Basques et les Finlandais pour communiquer et commercer.

Emilie Gangnat, Médiathèque de Bayonne

Où trouver cet ouvrage ?