Amets Arzallus Antia, Ibrahima Balde. Susa, 2019 (en basque)

Il y a environ mille trois cents kilomètres entre la capitale de la Guinée et Nzereko. Ibrahima a fait ce trajet  pendant trois ou quatre ans, dans un camion, comme apprenti chauffeur. Lui et son maître mettaient une semaine pour aller de Konakry à Nzereko et autant pour revenir. Jusqu'au jour où il reçoit un appel de sa mère: son petit frère a disparu. Ibrahima se lance alors à sa recherche à travers le désert, croisant passeurs, policiers, ravisseurs, souffrant de soif et de faim. En route vers l’Europe.

Ne pas considérer les personnes qui traversent la Méditerranée comme des humaines est primordial pour se distancier de leur mort, de leur expulsion, de leurs vies devenues illégales. Mais chacune de ces vies est unique et donc, universelle. Et raconter c’est mettre en évidence. Ce roman est la chronique de la vie d'Ibrahima Balde, contée par lui-même et couchée sur le papier par Amets Arzallus. Sa blessure est particulière, la façon de raconter l’est tout autant. Comme s’il était encore “là-bas”.

Où trouver cet ouvrage ?

 

Recherche

Rechercher un document

Rechercher un article

Lettre d'information