Roman

Ultimes Déchets

Itxaro Borda. Maiatz, 2015. (bilingue)

Amaia Ezpeldoi, la détective privée imaginée par Itxaro Borda, héroïne des romans Bakean ützi arte (1994), Bizi nizano munduan (1996), Jalgi hadi plazara (2007) ou Boga boga (2012) revient sur le devant de la scène en 2015, avec une mission : déterminer ce qui se trame derrière la fermeture annoncée du centre d’enfouissement de déchet d’Hazketa à Hasparren (et comprendre pourquoi on y retrouve des morceaux de cadavres).

Ancré dans des sujets d’actualités (Charlie Hebdo, fermeture du site d'Hazketa en 2016…), le nouveau roman d’Itxaro Borda qui renoue avec le rythme vif, la critique sociale et l’humour provocateur habituels de l’auteure est publié aux éditions Maiatz dans une édition bilingue (page de gauche en français, page de droite en basque).

A lire également l’interview d’Itxaro Borda sur le choix d’une édition bilingue sur le site de berria.eus (en basque)

Où trouver cet ouvrage ?

 

File, Ramuntxo

Pierre Lodi. Gatuzain, 2015. (en français)

En 1897, Pierre Loti publie Ramuntcho, un roman à grand succès présentant, au travers des amours de Ramuntcho et de Gracieuse, un Pays basque bucolique, exotique et idéalisé.

En 2015, Pierre Lodi (pseudonyme opportun d'un auteur souhaitant rester anonyme) publie File, Ramuntxo, un roman présentant, au travers des amours de Ramuntxo et de Grazi, un Pays basque parfois bucolique et exotique, mais toujours réel et jamais idéalisé. Le romantisme du "travail de nuit" des contrebandiers de Loti cède sa place à la dure réalité de la clandestinité des commandos de l'ETA et des infiltrés de la police, la magie des cerisiers en fleur d'Itxassou disparait derrière le marketing du piment d'Espelette, les fiers et beaux joueurs de pelote se confrontent aux surfeurs de la côte et le style descriptif et fleuri du 19e siècle est remplacé par un discours direct, à la première personne, des personnages de Lodi.

Entre l'idéalisation de Ramuntxo et la diabolisation de certains articles de presse, Pierre Lodi raconte - et interroge - sa réalité.

Où trouver cet ouvrage ?

 

Su zelaiak

Mikel Peruarena. Susa, 2014

En Pays basque Nord, plus de 6 000 personnes sont mortes lors de la première guerre mondiale. Et d’autres, plus nombreuses encore, ont dû vivre avec les conséquences de ce massacre.

Basé sur de nombreux documents d’archives, ce roman historique sombre, dur mais poétique, est une fiction qui nous plonge au cœur de cette sinistre époque, en croisant les regards des soldats vivant les batailles (le 49e régiment d’Infanterie de Bayonne) et des populations à l’arrière, également touchées. Le roman a reçu le prix 2014 du meilleur livre attribué par 111 akademia.

Il a également reçu le prix Euskadi 2015 de littérature en langue basque, que l’auteur – en désaccord avec le principe de fonctionnement de ce prix – a refusé.

Où emprunter de document ?

 

Le gardien invisible

Dolores Redondo. Editions Stock, 2013 – Editions Gallimard – Folio Policier, 2015

Second roman de Dolores Redondo et son premier gros succès, Le gardien invisible est le premier tome de la "trilogie du Baztan", une série que l’auteure native de Saint Sébastien consacre aux enquêtes de l’inspectrice Amaia Salazar.

Suite à une série de meurtres de jeunes femmes, l’héroïne revient dans son village natal pour diriger les investigations. Elle y rencontrera les fantômes de son lourd passé familial et tentera de mobiliser ses ressources et méthodes policières modernes pour capturer le principal suspect : un être qui – malheureusement pour elle – ne peut exister vu qu’il semblerait qu’il s’agisse du mythologique basajaun.

Alternant intrigues procédurales et familiales, modernité de la science et croyances ancestrales, Dolores Redondo crée un polar moderne et efficace, teinté de surnaturel et imprégné d’une vallée du Baztan qu’elle connait bien.

Publié en français par les éditions Stock en 2013, traduit par Marianne Millon et aux Editions Gallimard (collection Folio Policier) en 2015.

Publié en basque par les éditions Erein, soius le titre Zaindari ikuezina, traduit par Josu Zabaleta.

 

Où emprunter ce document ?

 

Biribilgune

Katixa Dolhare-Caldumbide. Elkar - Iparluma, 2014.

Biribilgune (rond-point) nous entraîne à la fois dans la quête intérieure de la narratrice qui se sent à la fois profondément basque et perpétuellement décalée, et dans ses enquêtes entre Sénégal et banlieue parisienne.

De la ville fondamentaliste de Touba à la décrépitude urbaine, politique et sociale de Meaux, Katixa Dolhare-Çaldumbide dresse un tableau sombre du monde qui contraste quelque peu avec une fin en conte de fée.

Les personnages sont attachants et le style limpide, voilà un roman qui ne vous tombe pas des mains...

  Elise Dilet-Bancon - IKAS

Où emprunter ce document ?

 

Recherche

Rechercher un document

Rechercher un article

Lettre d'information