Josu Martinez. Euskal Herriko Unibertsitateko Argitalpen Zerbitzua, 2015.

 Gure Sor Lekua azalaLa thèse de Josu Martinez nous conte une belle histoire… Celle du premier film tourné en basque : Gure Sor Lekua, un documentaire d’une heure et demie, en couleurs, réalisé au début des années 50 par André Madré, alors général de l’armée française et originaire d’Hasparren.

Ce film avait été inspiré à André Madré par Teodoro Hernandorena (1898-1994), qui en 1953 avait suggéré, lors de l’Euskararen eguna à Paris, que soit réalisé un « film basque, destiné à tous nos compatriotes dispersés à travers le monde ». T. Hernandorena avait lui-même réalisé en 1933 le premier film documentaire politique basque, Euzkadi, définitivement perdu (brûlé à Donostia par les troupes franquistes en 1936).

Gure Sor Lekua, un film qu’on croyait donc perdu lui aussi, mais que Josu Martinez, né à Bilbao en 1986, scénariste et réalisateur lui-même, a retrouvé… à Paris. Sans la bande son originale, mais la découverte est néanmoins remarquable. Le texte du documentaire, en euskara, avait été écrit par l’académicien Jean Elizalde (1883-1961), né à Ascain.  Et Josu Martinez ne désespère pas de trouver une autre copie sonore, ou même l’enregistrement de la seule bande son…

Josu Martinez a ensuite, vu l’importance de cette espèce de renaissance, consacré à ce film, à son réalisateur, et aux origines du cinéma (en) basque une thèse soutenue à l’Université du Pays Basque en 2014 et désormais publiée, donc rendue accessible au plus grand nombre.

Nous avons donc là une analyse approfondie du film d’André Madré, de l’histoire de sa réalisation, de son influence, du contexte culturel et politique des années 50 et 60, et une masse imposante d’informations inédites sur les films documentaires concernant le Pays Basque de 1922 (Eusko Ikusgayak, film documentaire muet) aux années 1980.

Gure Sor Lekua avait pour objectif de garder vivante la mémoire de la vie au Pays Basque pour les membres de la diaspora. La thèse de Josu Martinez nous permet encore, soixante ans après, de nous immerger aussi dans ce Pays Basque rural et traditionnel qui reste un socle pour les évolutions à venir.

 Nicole Mounier - Bibliothèques de l'Université de Pau et des pays de l'Adour

Où emprunter ce document ?