Eva Mendieta. Center for Basque studies, University of Nevada, Reno, 2009. (en anglais)

In search of Catalina de Erauso : the national and sexual identity of the Lieutenant Nun

Beaucoup ont découvert Catalina cette année grâce à la pastorale Katalina de Erauso présentée à Bayonne, Donostia, et Garazi … Une pastorale un peu hors normes, comme son süjet, son héroïne, ou son héros, allez savoir… Impossible en tous cas de rester indifférent/e à cette histoire, à cette personne si singulière…

On peut lire le récit de sa propre vie par Catalina elle-même, en espagnol ou en français, dans la traduction de José Maria de Heredia, rééditée en 2001 sous le titre La Nonne Alferez. On peut lire aussi le Catalina, enquête, de Florence Delay. On peut enfin se plonger dans le travail (publié en anglais par l’Université du Nevada à Reno) d’Eva Mendieta, sociolinguiste, enseignante à l’Université de l’Indiana (USA), qui s’attache non pas au « roman » de l’histoire de Catalina de Erauso (1592-1650), mais à son – ou mieux – à ses identités. Son identité nationale, tout d’abord. Catalina était basque. En Espagne comme en Amérique du Sud (où elle/il a vécu, travaillé, combattu sous un aspect et une identité masculine, une vingtaine d’années durant), c’était un élément essentiel du point de vue de son insertion sociale et de l’image qu’elle se construisit d’elle-même. Son identité sexuelle, ensuite : physiquement femme, mais socialement homme, elle a longtemps caché sa féminité, pour finalement la reconnaître, tout en faisant en sorte d’obtenir du Pape lui-même l’autorisation de conserver définitivement son identité masculine…

Complété par des illustrations et par une bibliographie imposante, le livre d’Eva Mendieta apporte sur Catalina de Erauso et sur le 17e siècle basque et hispano-américain un éclairage tout à fait original.

A lire également :

Nicole Mounier - Bibliothèques de l'Université de Pau et des pays de l'Adour

Où trouver cet ouvrage ?

Recherche

Rechercher un document

Rechercher un article

Lettre d'information