Essai

Le Pays basque avant la photographie : L'âge d'or de la gravure (1810-1870)

Yves Carlier, Pimientos, 2017 (en français)

La gravure, qu’elle soit lithographique ou sur bois permet aux artistes du XIXe siècle de faire imprimer et diffuser leurs œuvres. Le voyage étant également très à la mode à l’époque, les paysages sont très présents, notamment ceux représentant le Pays basque.

Yves Carlier a recueilli plus d’une centaine de ces estampes et nous propose un parcours de Bayonne à Biarritz, de Saint-Jean-de-Luz à La Bidassoa, du Pays basque intérieur au Pays basque sud, au travers des œuvres d’une cinquantaine d’artistes dont Mercereau, Batty, Jacottet ou les sœurs Feillet.

Où trouver cet ouvrage ?

 

Petite histoire du Pays basque

Jean-Louis Davant, éditions Cairn, 2017 (en français)

Jean-Louis Davant (1935, Arrast-Larrebieu) est – en plus d’être poète, académicien et auteur de pastorales – historien, spécialiste du Pays basque, et auteur notamment de Histoire du peuple basque (Elkar, 1970) ou du Problème basque en 20 questions  (Elkar, 2006).

Dans Petite histoire du Pays basque publié aux éditions Cairn, Davant revient sur l’histoire générale du pays, mais également sur ses disparités, sa géographie contrastée et le mince fil conducteur qui relie et maintient ensemble ses sept provinces.

Où trouver cet ouvrage ?

 

Jours de répit à Baigorri

Marie Cosnay. Créaphis, 2016 (en français)

En novembre 2015, le village de Baigorri accueille pour trois mois 50 réfugiés en provenance d’Irak, d’Iran, d’Afghanistan, du Soudan et d’Érythrée. 50 personnes qui ont dû quitter leurs pays face aux violences, et le camp de Calais après son démantèlement.

A cette époque en France, sur la question des migrants et de leur accueil, le climat est délétère. Les récits rapportés par la presse sur d’autres camps en France font peur, mais à Baigorri, porté par une municipalité volontaire et de nombreux bénévoles, tout est différent. Ce séjour devient une aventure humaine dont Marie Cosnay livre un témoignage émouvant.

Où trouver cet ouvrage ?

 

Bergers basques - entre deux mondes

Séverine Dabadie et Christiane Etchezaharreta. Elkar, 2016. (bilingue basque-français)

Le livre Bergers basques – entre deux mondes regroupe les photographies de Séverine Dabadie et des entretiens de Christiane Etchezaharreta avec de nombreux bergers des montagnes du Pays basque. Une série de portraits qui permet d’établir un panorama non pas du pastoralisme, mais des pastoralismes pluriels qui existent dans un monde en mutation et qui quittent peu à peu les images de cartes postales pour créer de nouveaux paysages.

Où trouver cet ouvrage ?

 

Du fer et des fueros

Alexandre Fernandez, Maison des sciences de l’homme d’Aquitaine, 2016 (en français)

Si l’étude du Pays Basque s’effectue habituellement par l’œil de l’historien, de l’ethnologue ou du linguiste, Alexandre Fernandez, maître de conférences à l’Université de Bordeaux Montaigne, a choisi une approche plus rare, celle de l’histoire de l’économie.

Du fer et des fueros - Contribution à l'histoire de l'industrialisation d'une région du sud-ouest de l'Europe : la Biscaye et le Guipuzcoa, XIXe-XXIe siècles revient sur plus de deux cents ans de relations étroites entre sidérurgie, industrialisation, développement économique et évolution politique et historique d’un territoire. Les choix économiques et industriels ont progressivement façonné les deux provinces côtières du Pays basque sud, de même que ces territoires ont longtemps conditionné ces mêmes choix économiques.

Où trouver cet ouvrage ?

 

Agoten in memoriam

Marikita Tambourin, Maiatz, 2016 (en basque)

Pendant plus de mille ans, et jusqu’au XXe siècle, en marge de la société basque, vivaient les cagots. Catégorie mal définie, dont les membres se distinguent selon les rumeurs  par leurs origines, leurs rites païens ou les métiers qu’ils pratiquaient. Durant toute cette période, ils ont été victimes de calomnies et de nombreuses discriminations.

Dans Agoten in memoriam [A la mémoire des cagots], Marikita Tambourin revient sur cette histoire, au travers de l’étude d’archives centrées sur le secteur de Garazi-Baigorri.

Où trouver cet ouvrage ?

nbsp;

Le foncier au Pays basque : un territoire d'expérimentations

Benjamin Gayon. Elkar, 2016. (en français)

La question du foncier en Pays basque, et principalement sur la côte, est un sujet politique majeur qui fait souvent l’actualité.

Loin de toute préocupation partisane ou idéologique, Benjamin Gayon a publié une thèse en 2015, intitulée Maîtrise foncière publique en zone littorale : les politiques de régulation foncière sur la côte basque française. Un travail colossal reprenant l’historique ainsi qu’un descriptif des différentes structures partie prenante, mais surtout les conséquences sociales de cette évolution, que ce soit sur l’émergence de nouveaux modèles de développement territorial ou la question de l’institutionnalisation du Pays basque.

Grâce aux éditions Elkar, nous pouvons désormais trouver une vulgarisation de ce travail, dans un format complet mais plus abordable de moins de 100 pages.

Où trouver cet ouvrage ?

 

Le Pays Basque nord en images

Juantxa Egaña, Iñaki Lekuona. Mediabask Elkartea, 2016

Après une série d’ouvrages photographiques consacrés à l’ensemble du Pays Basque de 1870 à 1970, intitulée Euskal Herria 1870-1970, cien años en imágenes = ehun urte iruditan, le photographe et documentaliste Juantxo Egaña propose, en collaboration avec Iñaki Lekuona, un document en deux tomes retraçant le Pays Basque nord au XXème siècle au travers de photographies.

Le premier tome traite des années 1901 à 1940 et le second de 1940 à 2000. Y sont retracés les  principaux événements qu’a connus Iparralde au cours de ce siècle, tels que les deux guerres mondiales et les mouvements sociaux, politiques et culturels, de même que les changements qui en résultent pour la société basque.

Les clichés réunis sont issus de nombreux fonds publics et privés, provenant du Pays Basque, de France, des Etats-Unis, d’Australie… Ces photographies sont accompagnées de commentaires en basque, français et espagnol permettant d’amener un éclairage sur le contexte de la prise de vue.

Audrey Farabos – Musée basque et de l’histoire de Bayonne

Tome 1
Le pays basque nord en images : La vie entre deux guerres (1901-1940)
Ipar Euskal Herria iruditan : Gerren arteko bizitza (1901-1940)

Où trouver cet ouvrage ?

Tome 2
Le pays basque nord en images : De l’ombre à la lumière
Ipar Euskal Herria iruditan : Itzalpetik argitara (1940-2000)

Où trouver cet ouvrage ?

In search of Catalina de Erauso : the national and sexual identity of the Lieutenant Nun

Eva Mendieta. Center for Basque studies, University of Nevada, Reno, 2009. (en anglais)

In search of Catalina de Erauso : the national and sexual identity of the Lieutenant Nun

Beaucoup ont découvert Catalina cette année grâce à la pastorale Katalina de Erauso présentée à Bayonne, Donostia, et Garazi … Une pastorale un peu hors normes, comme son süjet, son héroïne, ou son héros, allez savoir… Impossible en tous cas de rester indifférent/e à cette histoire, à cette personne si singulière…

On peut lire le récit de sa propre vie par Catalina elle-même, en espagnol ou en français, dans la traduction de José Maria de Heredia, rééditée en 2001 sous le titre La Nonne Alferez. On peut lire aussi le Catalina, enquête, de Florence Delay. On peut enfin se plonger dans le travail (publié en anglais par l’Université du Nevada à Reno) d’Eva Mendieta, sociolinguiste, enseignante à l’Université de l’Indiana (USA), qui s’attache non pas au « roman » de l’histoire de Catalina de Erauso (1592-1650), mais à son – ou mieux – à ses identités. Son identité nationale, tout d’abord. Catalina était basque. En Espagne comme en Amérique du Sud (où elle/il a vécu, travaillé, combattu sous un aspect et une identité masculine, une vingtaine d’années durant), c’était un élément essentiel du point de vue de son insertion sociale et de l’image qu’elle se construisit d’elle-même. Son identité sexuelle, ensuite : physiquement femme, mais socialement homme, elle a longtemps caché sa féminité, pour finalement la reconnaître, tout en faisant en sorte d’obtenir du Pape lui-même l’autorisation de conserver définitivement son identité masculine…

Complété par des illustrations et par une bibliographie imposante, le livre d’Eva Mendieta apporte sur Catalina de Erauso et sur le 17e siècle basque et hispano-américain un éclairage tout à fait original.

A lire également :

Nicole Mounier - Bibliothèques de l'Université de Pau et des pays de l'Adour

Où trouver cet ouvrage ?

Étude sur les Cascarots de Ciboure - L'origine, l'exode de leurs ancêtres, l'implantation, l'intégration, du XVIe au XVIIIe siècle

Jacques Sales. Autoédition, 2016. (en français)

Les kaskarot du port de Ciboure, courant pieds nus avec leur panier de poissons posé sur la tête, font partie de l’imagerie classique du Pays basque, immortalisée par Floutier, les sœurs Feillet ou de nombreux autres artistes. Leurs mœurs inhabituelles et leur franc-parler parfois sévèrement réprimé en ont même fait des légendes locales.

Jacques Sales revient sur leur histoire et expose ses théories : les kaskarot sont issus d’une population en exode qui a su peu à peu s’intégrer dans un nouveau peuple et en enrichir la culture.

Où trouver cet ouvrage ?

 

Parcours naturalistes en Pays basque

Cathy Constant-Elissagaray.  Astobelarra – Le Grand chardon, 2016 (en français)

Cathy Constant-Elissagaray parcourt le Pays basque, à la découverte de la faune et de la flore locales. Longtemps accompagnée par un guide naturaliste du Centre permanent d'initiatives pour l'environnement (CPIE) Pays basque basé à Saint-Étienne-de-Baïgorry, elle poursuit aujourd’hui ses randonnées avec d’autres amateurs de nature.

Elle partage ses récits de balades sur son site Internet depuis de nombreuses années. Dans ce livre, elle revient sur six parcours naturalistes à travers le Pays basque : la réserve Errota Handia à Arcangues, celle de Chourroumillas, les Barthes de Villefranque, le pic d’Anie, la cime d’Occabé et la hêtraie d’Iraty.

Ses textes ne sont pas des topos de randonnées. Mêlant observations personnelles et scientifiques, ils forment un carnet naturaliste original, destiné à tous les publics qui s’intéressent à leur environnement.

Émilie Gangnat – Médiathèque de Bayonne

Où trouver cet ouvrage ?

 

Recherche

Rechercher un document

Rechercher un article

Lettre d'information