Antton Kazabon, Jokin Mitxelena. Berriozar: Denonartean, 2016. (En basque) âge: + 6 ans

En ce début de printemps, nous allons parler d'un fruit qui n'est pas de saison avec l'album Piku azpian (sous le figuier) et nous offrir la saveur d’un été chaud.
Le texte d'Antton Kazabon navigue entre la poésie et la narration. Il nous raconte les aventures d'un oisillon courageux durant la période de la chasse : Le formidable chasseur Ixtoan est à l'affût sous le figuier pendant que le jeune moineau rêve de figues juteuses...
Bat gozoa
bestea gozoago
gozoaren gozoz
gozo gehiago.
(L’une est bonne
l’autre encore meilleure
saveur de la saveur
encre plus de saveur)
Txolarko le petit moineau rêve de répondre d'un coup d'aile à l'appel de la gourmandise en prenant de grands risques. Heureusement Ixtoan le chasseur n'est pas si méchant, comme le révèle son trop grand chapeau et son allure de gamin.
Le texte est ciselé, organisé en phrases de 4 lignes qui ressemblent à de courts poèmes. Chacune a la rondeur du fruit et l'ensemble est aussi savoureux qu'une figue mûre. Il nous prend l'envie de le lire à haute voix, ou même de le chanter, afin de mieux s'imprégner du rythme du texte et de ses rimes. Même si ces petits poèmes ne sont pas à strictement parler des haikus, ils en l'ont l'apparence, par le fond et par la forme.
Goian fruitu gozo
azpian itzala
arnas luze
bake zabala.
(En haut le fruit savoureux
l’ombre en dessous
longue respiration
vaste paix)
Le style bien connu du dessinateur Jokin Mitxelena apporte beaucoup à l'ensemble : du charme, de l'humour, un parfum d'enfance. Et la technique qu'il utilise, ainsi que les couleurs, rappellent les estampes japonaises qui, comme des haikus, nous évoquent la nature et le passage des saisons. Ce sont autant d'appel à profiter de la beauté de chaque instant. Comme le fait le petit moineau amateur de figues.

Elise Dilet - IKAS

Où trouver cet ouvrage ?

 

Recherche

Rechercher un document

Rechercher un article

Lettre d'information