Basker : les documentaires suédois des années 1960 sur la culture basque

Argibel Euba Ugarte. Université du Pays basque, 2016 (en basque)

Au début de l’année 1963, une équipe de la télévision suédoise visite le Pays basque. Après le tournage d’un documentaire sur le flamenco à Grenade en 1962, Dan Grenholm, guitariste, et Lennart Olson, photographe, réalisent deux films ethnographiques au Pays basque sud. Le premier, Basker, présente différents aspects du folklore et de la vie culturelle au Pays basque : carnaval de Zubieta, partie de pelote au fronton de Bergara, musiciens à Abadiño et Zumarraga, danses et jeux populaires à Aia, txalapartistes, bertsolaris, chanteurs… Le deuxième, Bonde i Baskerland, vise pour sa part à rendre compte de la vie quotidienne rurale au Pays basque : travail aux champs, décorticage des grains de maïs, métallurgie, mais aussi lecture de la presse, repas, musique et danse.

Témoignages historiques de la vie au Pays basque dans les années 1960, ces films sont longtemps restés inédits. L’ethnologue Argibel Euba Ugarte les remet en lumière en leur consacrant une étude très complète publiée par l’Université du Pays basque.

Le livre revient sur le contexte de réalisation de ces deux documentaires, sur les choix formels et thématiques opérés par Grenholm et Olson et sur la diffusion des films en Suède. Il est accompagné d’un DVD comprenant Basker et Bonde i Baskerland, avec des sous-titres disponibles en français, basque, espagnol et anglais.

Emilie Gangnat - Médiathèque de Bayonne

Où trouver cet ouvrage ?

 

La cavalcade de Sare 2016

DVD d’Aldudarrak Bideo, 2016

Les cavalcades sont depuis longtemps l’une des nombreuses formes du carnaval basque, qui mêlent chevaux, parades, danses et différentes formes de représentations théâtralisées. En déclin ces dernières décennies, ces cavalcades connaissent un regain de vigueur depuis quelques années avec des villages qui en ont refait une tradition annuelle ou d’autres qui en recréent ponctuellement.

Œuvres nécessitant la mobilisation d’une bonne partie du village durant de nombreux mois, elles restent néanmoins très éphémères. Les captations vidéo réalisées par Aldudarrak Bideo permettent d’en garder la mémoire.

Où trouver cet ouvrage ?

 

Amama

Un film d’Asier Altuna.  Txintxua films, 2015. (en basque)

« Dans une famille du Pays basque rural, Amaia est la benjamine de trois frères et sœurs. Un conflit de génération éclate quand Gaizka, l’aîné censé reprendre la ferme, décide de partir à l’étranger. Sous les yeux de sa grand-mère impassible, Amaia se heurte à l’inflexibilité de son père qui ne vit que par les traditions et le rythme immuable des travaux des champs. Impossibles à concilier, leurs visions de la vie trop éloignées les séparent. »

Le nouveau film d’Asier Altuna (Aupa Etxebeste!, Bertsolari…) est un franc succès dans les salles ou les festivals où il a été présenté. En Pays basque nord, où il était diffusé dans une dizaine de salles grâce à un programme expérimental de diffusion de film basque mené par l’Institut Culturel basque et l’Atalante, il a été vu plus de 7000 fois en plus 110 séances.

Où trouver cet ouvrage ?

 

Baküna show : Xiberoko dantzatik abiatuz...

Edu Muruamendiaraz, Kompany Beritza. Aldudarrak Bideo, 2014.

Avec la compagnie Kompany Beritza, 15 jeunes Souletins, tous issus des écoles traditionnelles de danses souletines, tentent de comprendre le monde moderne. Face à la mondialisation et à l'heure de l'universalisme, la tradition conserve-t-elle un sens ? Peut-elle répondre à l'évolution des modes de vie et de consommation tout en gardant son pouvoir structurant ?

Répondre à ces questions par des pas de danses n’est pas aisé, mais grâce à l’aide du chorégraphe Edu Muruamendiaraz, ces jeunes proposent quelques clefs de réflexion sous forme d’un ballet. Un spectacle qui s’est joué à guichets fermés en 2014, et disponible depuis en format DVD grâce au travail d’Aldudarrak Bideo.

Où trouver cet ouvrage ?