Focus

Aita oker dago

Juan Luis Zabala, Begoña Durruty. Erein, 2014
« Ce livre recueille des histoires hétéroclites. Huit au total. Les enfants sont témoins d’avis et comportements incorrects d’adultes dans quasiment toutes les narrations. Dans de nombreux cas, comme dans le conte inaugural, c’est le père qui a tort. » (Erein)

La nouvelle œuvre de Juan Luis Zabala est pleine d’un humour et d’une ironie joliment soulignés par les dessins de Begoña Durruty. Adapté aux enfants à partir de 8 ans, ce livre peut convenir également aux mamans, voire aux papas s’ils ne sont pas trop susceptibles.

Où trouver cet ouvrage ?

 

Black is beltza

Fermin Muguruza, Harkaitz Cano, Jorge Alderete. Talka records, 2014

Inspiré par une photo de 1965, Fermin Muguruza, Harkaitz Cano et Jorge Alderete créent un roman graphique mêlant action et espionnage dans lequel un journaliste du Pays basque nord découvrira la réalité de la ségrétation raciale aux Etats-Unis.

L'histoire : Octobre 1965, les porteurs des géants de Pampelune, image typique des fêtes de San Fermín, défilent sur la Cinquième Avenue de New York. Cependant, selon la discrimination raciale en vigueur, les autorités nord-américaines interdisent la participation au défilé du couple de géants noirs. Manex Unanue, un des porteurs, déçu et fâché que ses compagnons fassent le choix de défiler malgré tout, décide de quitter le groupe et de ne pas rentrer chez lui. Il s'installe à Harlem et devient témoin des tumultueux évènements qui marqueront la société américaine du milieu des années 60.

Publié en langue basque par Talka Records fin 2014, en français par Bang Editions en 2015.

Où trouver ce document ?

 

Gure (Zinemaren) Sor Lekua

Josu Martinez. Euskal Herriko Unibertsitateko Argitalpen Zerbitzua, 2015.

 Gure Sor Lekua azalaLa thèse de Josu Martinez nous conte une belle histoire… Celle du premier film tourné en basque : Gure Sor Lekua, un documentaire d’une heure et demie, en couleurs, réalisé au début des années 50 par André Madré, alors général de l’armée française et originaire d’Hasparren.

Ce film avait été inspiré à André Madré par Teodoro Hernandorena (1898-1994), qui en 1953 avait suggéré, lors de l’Euskararen eguna à Paris, que soit réalisé un « film basque, destiné à tous nos compatriotes dispersés à travers le monde ». T. Hernandorena avait lui-même réalisé en 1933 le premier film documentaire politique basque, Euzkadi, définitivement perdu (brûlé à Donostia par les troupes franquistes en 1936).

Gure Sor Lekua, un film qu’on croyait donc perdu lui aussi, mais que Josu Martinez, né à Bilbao en 1986, scénariste et réalisateur lui-même, a retrouvé… à Paris. Sans la bande son originale, mais la découverte est néanmoins remarquable. Le texte du documentaire, en euskara, avait été écrit par l’académicien Jean Elizalde (1883-1961), né à Ascain.  Et Josu Martinez ne désespère pas de trouver une autre copie sonore, ou même l’enregistrement de la seule bande son…

Josu Martinez a ensuite, vu l’importance de cette espèce de renaissance, consacré à ce film, à son réalisateur, et aux origines du cinéma (en) basque une thèse soutenue à l’Université du Pays Basque en 2014 et désormais publiée, donc rendue accessible au plus grand nombre.

Nous avons donc là une analyse approfondie du film d’André Madré, de l’histoire de sa réalisation, de son influence, du contexte culturel et politique des années 50 et 60, et une masse imposante d’informations inédites sur les films documentaires concernant le Pays Basque de 1922 (Eusko Ikusgayak, film documentaire muet) aux années 1980.

Gure Sor Lekua avait pour objectif de garder vivante la mémoire de la vie au Pays Basque pour les membres de la diaspora. La thèse de Josu Martinez nous permet encore, soixante ans après, de nous immerger aussi dans ce Pays Basque rural et traditionnel qui reste un socle pour les évolutions à venir.

 Nicole Mounier - Bibliothèques de l'Université de Pau et des pays de l'Adour

Où emprunter ce document ?

 

Biribilgune

Katixa Dolhare-Caldumbide. Elkar - Iparluma, 2014.

Biribilgune (rond-point) nous entraîne à la fois dans la quête intérieure de la narratrice qui se sent à la fois profondément basque et perpétuellement décalée, et dans ses enquêtes entre Sénégal et banlieue parisienne.

De la ville fondamentaliste de Touba à la décrépitude urbaine, politique et sociale de Meaux, Katixa Dolhare-Çaldumbide dresse un tableau sombre du monde qui contraste quelque peu avec une fin en conte de fée.

Les personnages sont attachants et le style limpide, voilà un roman qui ne vous tombe pas des mains...

  Elise Dilet-Bancon - IKAS

Où emprunter ce document ?

 

Dans leur jeunesse il y a du passé

Un film de Elsa Oliarj-Inès. Zaradoc films, 2014

"On est nés dans une région où tout est tradition. Un Pays Basque où l'on vit, où l'on s'approprie les montagnes, où l'on fait la fête comme nos parents. Je suis partie. Les jeunes avec lesquels j'ai grandi sont restés.
Je cherche à comprendre ce qui les attache indéfectiblement à ce territoire, ce qui fait qu'ils ne peuvent vivre ailleurs.
Est-ce que l'on reste ici par choix ou parce que ça va de soi ?".

Ces mots d'Elsa Oliarj-Inès sont le fil rouge de ce documentaire. Partageant ses interrogations et son regard sur sa génération, la réalisatrice propose un film intime et sensible, ancré dans la province de la Soule, mais dont la portée semble parfois universelle.
S'expriment les désirs, les doutes et les choix d'une jeunesse fortement attachée à son territoire, ses traditions, son identité et ses paysages.

Emilie Gangnat - Médiathèque de Bayonne

Où trouver ce film ?

 

Galtzerdi marradunak

Delphine Goyeneche. ZTK, 2014 (en basque) âge: 5-9 ans

Maddi est une Lamina mais elle est rejetée par les siens. Contre l’avis de sa mère, elle décide d’aller dans le monde des humains. Elle vit au milieu des enfants en masquant son secret  avec des chaussettes rayées (galtzerdi marradunak). Elle se rend vite compte que les enfants tiennent aussi à l'écart une jeune fille particulière appelée Itxaro.

Delphine Goyeneche propose un texte pour enfants, délicat et joliment illustré, sur la différence et son acceptation.

 

Emilie Gangnat - Médiathèque de Bayonne

Où emprunter ce document ?

 

Recherche

Rechercher un document

Rechercher un article

Lettre d'information