Voltoire

Voltoire est un auteur du début du 17e siècle très peu documenté. On ne connait ni son origine, ni ses dates de naissance ou de mort. Tout juste peut-on supposer, à travers ses écrits qu’il était d’origine gasconne. Pierre-Gustave Brunet (1805-1896) qui a étudié son œuvre au 19ème siècle le présente de manière succincte comme « [ayant] vécu dans les premières années du règne de Louis XIII ; il fut maître de langue, d’écriture, d’arithmétique dans le midi de la France. » (1) Il semble également avoir eu une activité de marchand.

Il est l’auteur connu de deux livres. Le premier est intitulé Le Marchand traictant des proprietez et particularitez du Commerce et négoce, publié à Toulouse en 1607. Outre des dialogues sur le commerce, on y trouve ce que l’auteur appelle les Moutets gascouns, soit 616 proverbes en vers gascons.

Le second ouvrage, L’interprect ou Traduction du François Espagnol & Basque, a été imprimé à Lyon en 1620.

L’interprect ou Traduction du François Espagnol & Basque

L’interprect est un ouvrage très rare dont il n’existe plus qu’un seul exemplaire, conservé à la Bibliothèque de Bordeaux et disponible aujourd’hui en format numérique sur Bilketa. C’est un ouvrage de 280 pages, mis en page généralement sur trois colonnes (une colonne par langue) et imprimé à Lyon par A. Rovyer, imprimeur du Roi. La date de 1620 n’est pas imprimée, mais ajoutée manuellement à l’encre. L’ouvrage connaîtra par la suite plusieurs rééditions, sous différents titres, dont Tresora hirour lenguaietaqua, francesca, espagnola, eta hasquara, imprimé à Bayonne en 1642.

Voltoire  a souhaité y fournir certaines clefs nécessaires à la connaissance et à l’usage de la langue basque. Ses motivations semblent être doubles : faciliter le commerce et le quotidien des marchands d’une part et améliorer la connaissance des langues d’autre part. Les mises en garde incluses dans son avant-propos (Au lecteur salut) rappellent ses choix orthographiques, en basque, mais également en français et en espagnol, montrant ainsi une bonne connaissance des débats linguistique de l’époque.

Le dialecte basque choisi pour la traduction est le labourdin, et privilégie plus spécialement les formes de Saint-Jean-de-Luz et Ciboure. Les traductions en basque sont généralement très littérales, suivant de très près la structure des phrases en français et pourraient provenir de sources ou de personnes interrogées différentes, un même terme français pouvant parfois être traduit de manières légèrement différentes : « En été et en hiver il pleut quand Dieu veut » et « Quand Dieu veut de chaque vent il pleut » sont traduits respectivement par « Udan eta neguan uri egitendu jeincoaq nahiduinean. » et « Jaincoa nahiduenean, aissia bat bederatiq ouria eguyten du. » montrant deux formes pour Dieu (Jainkoa / Jeinkoa) et deux formes pour la pluie (Uria/Ouria).

  • (…) Tant il y a que pour le Basque, je l’ai traduit tel qu’il se parle au meilleur endroit des Basques, qu’est Saint-Jean-de-Luz et Ciboure. (…)

    Extrait de la partie « Au lecteur, salut »

  • (…) Horrela dela ere euskararentzat, itzuli dut Euskaldunen leku hoberenean mintzatzen den bezala, hori delarik Donibane Lohizune eta Ziburu. (…)

La composition de l’ouvrage

L’ouvrage se compose en deux parties : une grammaire et un ensemble de dialogues.

Partie grammaire

La partie grammaire (intitulée Spece de grammaire) est elle-même divisée en plusieurs parties

  • Les deux premiers chapitres sont constitués de tables en trois colonnes de traductions d’adverbes, de conjonctions et de pronoms.

  • Le troisième chapitre est consacré à la conjugaison, reprenant, sur une longue table de 27 feuillets toutes les principales formes verbales dans les trois langues.

  • Le quatrième chapitre, intitulé Dictionnaire Alphabétique despuis lettre A. jusques à lettre V est un lexique de près de 80 pages de termes en français et de leur équivalent en basque. Il s’agit du seul chapitre dans lequel l’espagnol n’apparait pas.

Partie dialogues

La seconde partie de l’ouvrage démarre au folio 132 et se poursuit jusqu’à la fin de l’ouvrage, folio 280. Elle reprend une série de 14 dialogues traduits en trois langues. Les thèmes abordés sont essentiellement commerciaux (Pour traiter avec gens de bourse, Propos entre banquiers courratiers, Pour les marchands français, espagnols ou flamands…) ou dédiés aux voyageurs (Pour ceux qui vont par chemin ou font voyage, Pour les voyageurs et pour les hôtes tenant logis et cabaret…)

D’après Daniel Moisés Sáez Rivera(2), ces dialogues sont issus d’une reprise partielle, et d’une traduction en basque des dialogues du Coloquios familiares muy convenientes y mas prouechosos de quantos salieron fasta agora para qualquicra qualidad de personas desseosas de saber hablar y escribir Espanol y Frances édité par Gabriel Meunier en 1568. Ils ont la particularité d’être émaillés de proverbes et dictons.

La partie basque de ces dialogues est également disponible sur le site Klasikoen gordailua

Les proverbes de Voltoire

Les dialogues de Voltoire contiennent de nombreux dictons ou proverbes. Il ne s’agit pas de proverbes basques, mais plutôt de traductions en basque de proverbes français. Toutefois, l’ouvrage étant antérieur au recueil d’Oihenart publié en 1657 (voir l’article Les proverbes basques recueillis par le Sr d'Oihenart), il peut être considéré comme la première compilation de proverbes en basque.

Dans Anciens proverbes basques et gascons, recueillis par Voltoire, publié en 1873, Brunet recueille 41 proverbes dans le texte.

Voir tous les proverbes de Voltoire

  • Pas à pas, on va bien loin.
  • Baratxe batratxe, badoa urrun.

  • Mieux vaut être seul que mal accompagné.
  • Hobe da bakarrik, konpainia gaiztuarekin baino.

  • L’âne porte le vin et boit l’eau.
  • Astoak ekartzen du mahaira arnoa eta edaten du ura.

Le document numérisé

Retrouver le document numérisé sur Bilketa : http://gordailu.bilketa.eus/zoom.php?q=id:568591

Bibliographie

  • Coloquios familiares muy convenientes y mas prouechosos de quantos salieron fasta agora para qualquicra qualidad de personas desseosas de saber hablar y escribir Espanol y Frances, Gabriel Meunier, 1568
  • Le Marchand traictant des proprietez et particularitez du Commerce et négoce, Voltoire, 1607
    • Disponible sur Rosalis, la bibliothèque numérique de Toulouse
  • L’interprect ou Traduction du François Espagnol & Basque, Voltoire, Lyon, 1620
  • Tresora hirour lenguaietaqua, francesca, espagnola, eta hasquara, D’après Voltoire, imprimé à Bayonne en 1642.
  • Anciens proverbes basques et gascons, recueillis par Voltoire, P.G. Brunet, P. Cazalis, 1873
  • L’interprect ou Traduction du François Espagnol & Basque, Voltoire, réédition en fac-similé de Xarles Videgain, Ed. Manucius, 2000
  • L’interprect ou traduction du François Espagonl & Basque (1620) de Voltoire en el marco vascorrománico y europeo, Sáez Rivera, Daniel Moisés, Univ. Complutense de Madrid, in Oihenart. 21, 2006

 

(1)    Extrait de Anciens proverbes basques et gascons, recueillis par Voltoire, P.G. Brunet, P. Cazalis, 1873

(2)    Voir L’interprect ou traduction du François Espagonl & Basque (1620) de Voltoire en el marco vascorrománico y europeo, Sáez Rivera, Daniel Moisés, Univ. Complutense de Madrid, in Oihenart. 21, 2006 - http://www.eusko-ikaskuntza.org/es/publicaciones/linguistica-vasco-romanica-i-jornadas021/ar-14659/

La table des matières

L’interprect. Ou Traduction du François Espagnol & Basque de Voltoire Contenant Plusieurs Parties ainsin qu’est contenu à la Table Dernier Escripte

Spece de grammaire

•    Primo Des Adverbes, Conionctions, & Propositions à folio 1.
•    Les Pronoms à folio 11.
•    Les Verbes Coniugaifons aueq leur Temps & aultres particuliaritez dependants diceux à folio 14.

Temps present Demboura presentean
Temps imparfaict  Demboura Imperfe
Temps parfaict Demboura perfect
Temps plus que parfait    
Temps futur ou advenir Datorquen deboraq
Imper: en conmandant Manatçean
En defendant  Deffendatçean
Optat : en desirant Deziratzean
Subiunction Subyun
L’infinitif Ac Habatzecoua
Ver Imperfon  Verb: Impe.

•    Dictionnaire Alphabétique despuis lettre A. iusques à la lettre V. à folio 41.
•    Pour compter, & pour les jours, sepmaines, mois & Ans à folio 122.

Colloques et dialogues propres et necessaires en divers Negoces & affaires pour la dicte Traduction

•    Premier pour ceulx quy vont par chemin ou font voiage Chapitre Premier à folio 132.
•    Second Pour les voiageurs & pour les hosles tenans logis & Cabaret. Chapitre 2. à folio 153.
•    Pour Traicter aveq  gens de Boursse ou daultres places &negociations. Chap. 3. à folio 172.
•    Devis & propos entre Banquiers Courratiers. Chapitre 4 à folio 188.
•    Propos & devis ordinaires que tienent & doivent sçavoir les courratiers des changes & aultres semblables. Chapitre 5. à folio 195.
•    Devis & propos antre marchans courratiers & messagers. Chapitre 6 à folio 198.
•    Devis propres aux commis dung poix commung embaleurs & portefaix . Chapitre 7 à folio 210.
•    Pour les marchans François Espagnols Flaments & autres tenants cassiers ou facteurs. Chapitre 8 à folio 218.
•    Pour les recepueurs soliciteurs ou procureurs daffaires. Chapitre 9 à folio 227.
•    Pour traicter avec marchans de soye merciers chappeliers orpheures & autres boutiquiers. Chapitre 10 folio 243.
•    Pour les marchands drapiers de drap de layne. Chapitre 11 à folio 249.
•    Pour traiter aveq les talheurs ou cousturiers. Chapitre 12 à folio 263.
•    Pour les cordonniers ou sabatiers. Chapitre 13 à folio 267.
•    Pour faire un messagerie ou mandement. Chapitre 14 à folio 274.

 

Recherche

Rechercher un document

Rechercher un article

Notre sélection

Lettre d'information