Les vacances d’un blésois sur la Côte basque

En 1898, Benjamin Huard est boucher à Blois, et marié à Albertine Péré, fille de Marie-Rose Dandanle, née à Bayonne en 1814.  En famille, ils vont passer quelques temps sur la Côte basque, et en profiter pour former un album photographique de souvenirs, parsemé de quelques portraits familiaux, mais surtout d’images du Pays basque à la fin du 19e siècle. 120 ans plus tard, cet album est présent dans les réserves de la Médiathèque de Bayonne.

Beaucoup d’images correspondent aux clichés touristiques déjà usuels à cette époque, mais la perception personnelle d'Huard transparaît toutefois.

Bayonne en 1898

Bayonne est très présent dans l'album d'Huard, principalement par des images assez classiques (la place du Réduit, la cathédrale, le théâtre, les halles...), mais en y regardant de plus près, on s'aperçoit que l'eau est très présente, la Nive ou l'Adour apparaissant sur quasiment tous les clichés.

  • Pont Pannecau et les Halles

  • Réduit - cathédrale - Théâtre

  • Halles centrales

  • Un coin des halles centrales

  • Quais de la Nive

  • Port de Castet - cathédrale

  • Port – côté quai de Lesseps

  • Port et Citadelle

  • Allées marines

  • Confluent de la Nive et de l’Adour

  • Confluent de l’Adour et de la Nive

  • Bord de la Nive

  • Bord de la Nive

  • Bord de la Nive

  • Eglise Saint-André

D'autres photographies de Bayonne s'éloignent des clichés habituels, et se centrent davantage sur certains points particuliers de la ville, dont la rue Pannecau pour laquelle la famille semble avoir un attachement particulier.

  • Rue Pannecau

  • Rue Pannecau

  • Maison Fréchou

  • Maison Fréchou

  • Maison Etchepare

Biarritz

Biarritz est la seconde ville la plus représentée dans l'album, et à l'exception d'une maison à colombages sur les hauteurs, toutes les photographies sont consacrées au front de mer.

  • Ajout du 28/09/2018 : D'après Jacques Battesti, attaché de conservation du Musée Basque et de l'histoire de Bayonne, cette "maison basque" qui a intrigué Huard pourrait être la villa Toki Ederra, bâtie deux ans plus tôt en 1896 et qui est considérée comme la première maison de style néo-basque. La maison du même nom existe toujours, mais a été complètement transformée depuis.

  • Maison basque

  • Entrée du Port Vieux

  • Port Vieux

  • Phare et grande plage

  • Phare et grande plage

  • Phare et grande plage

  • Grande plage

  • Grande plage

  • Rocher de la Vierge

  • Rocher de la Vierge

Saint-Jean-Pied-de-Port

Saint-Jean-Pied-de-Port, destination touristique déjà assez classique en 1898 est la troisième ville apparaissant dans l'album, avec deux photographies : une maison en bord de Nive et le très classique pont Notre-Dame (appelé également pont romain). La présence d'un cavalier traversant à gué rend toutefois l'image moins banale.

  • Saint-Jean-Pied-de-Port

  • Saint-Jean-Pied-de-Port

 

Une ruralité très proche

L'album est dans l'ensemble très urbain, mais la ruralité y est présente au travers de scènes de la vie paysanne qui paraissent très posées. Les maisons ou remparts en arrière-plan montrent que les deux mondes n’étaient pas si distants.

  • Attelage basque

  • Attelage basque au repos

  • Scène du Pays basque

  • Scène du Pays basque

  • Scène du Pays basque

 

Les bateaux

Benjamin Huard voue un intérêt tout particulier aux bateaux. On y retrouve des voiliers, un bateau à vapeur, un torpilleur militaire, mais également un remorqueur ou une dragueuse prête à affronter l'embouchure de l'Adour.

Les deux dernières photographies semblent n'avoir pas été prises par Benjamin Huard, mais par Albertine, sa femme.

  • Navire Terre-Neuvier

  • Vapeur de la ville de Nantes

  • Réduit et torpilleur

  • Torpilleur et pont Saint-Esprit

  • Torpilleur de la défense mobile

  • Visite de M. Barthou au remorqueur Adour

  • Embouchure de l'Adour - Dragueuse - Premier essai d'Albertine

  • Embouchure de l'Adour - Entrée d'un voilier - Deuxième essai d'Albertine

 

La procession de la Fête-Dieu

Une dernière série de trois photographies semble avoir été réalisée le jour de la Fête-Dieu, par temps de pluie.

  • Procession de la Fête-Dieu

  • Procession de la Fête-Dieu

  • Sapeurs, Tambours et Musique

Quelques portraits de famille viennent clore l'album.

Le document numérisé

Retrouver la version numérisée du livre sur Bilketa à l’adresse : http://gordailu.bilketa.eus/zoom.php?q=id:57574

Recherche

Rechercher un document

Rechercher un article

Notre sélection

Lettre d'information