En juillet 1934 paraissait le premier numéro du journal Elgar (« ensemble »). Fondé par Paul Legarralde (1898-1981) – compositeur, chef de chœur et fondateur du groupe Errepika rebaptisé  Gernika en 1937 – Elgar était le premier organe de presse qui s’adressait « aux Basques de Paris ». Mensuel rédigé majoritairement en français, certains articles paraissaient parfois en castillan, régulièrement en langue basque et plus particulièrement en souletin.

Elgar se faisait l’écho des événements survenus au Pays Basque ainsi que des actualités de la communauté basco-parisienne. L'autre objectif était de rassembler les membres de la communauté et d’accompagner les basques fraîchement débarqués à Paris. Le journal servait en quelque sorte d’intermédiaire entre les basques déjà installés et les jeunes migrants bien souvent isolés, constituant ainsi un véritable réseau d’entraide communautaire.

Paul Legarralde. Source : Gernika.fr

Depuis sa création, le journal appartient à la Maison Basque de Paris qui en assure aujourd’hui encore sa publication mensuelle. Les sujets abordés sont sensiblement les mêmes qu’au début à savoir la vie de la communauté basque dans la capitale, celle de la Maison Basque ou des six associations sportives et culturelles qu’elle héberge (Anaiki, Eskualduna, Gazteria, Gernika, Lokarria, PEER et Sustraiak-Erroak) ainsi que les actualités qui concernent le Pays basque.   

Une dizaine de numéros a paru jusqu’en 1936 puis sa publication s’est interrompue, avant de reprendre en 1947 au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale.

Les premiers imprimés, publiés entre 1934 et 1936, sont conservés à la Maison Basque qui a pris l’initiative de les numériser et de les rendre accessibles en ligne. Les parutions  de 1947 à nos jours font partie des collections de la Bibliothèque Nationale de France. Les fascicules des années 1947-1968 ont été numérisés par la BnF mais seuls ceux parus entre 1947 et 1948 sont libres de droit, donc consultables sur Gallica. Les années 1949-1968 peuvent être compulsées sur Gallicaintramuros, offre numérique augmentée des documents sous droits et accessibles uniquement à la BnF ; enfin, la collection papier parue depuis les années soixante-dix est quant à elle accessible sur place dans les salles de lecture de la Bibliothèque Nationale.

Recherche

Rechercher un document

Rechercher un article

Notre sélection

Lettre d'information