Jean Elizalde, le fameux curé de Gréciette, ne s’intéressa pas seulement à la langue basque et aux traditions anciennes du Pays basque. Il fit apparemment un patient travail de collecte pour relever et dénommer les plantes et fleurs qu’il observait autour de lui. Voici une liste publiée dans le numéro de Gure Herria de juillet-août 1931, émaillée de ses observations parfois sarcastiques, touchant à la linguistique, la botanique, mais aussi à la pharmacopée.

Consulter l'article numérisé.

 

Gordetxa Oh, quelle jolie fleur ! Et qui aime tellement se cacher pour cette raison ! On pourrait penser que c’est de là que provient son nom basque, bien que rien ne le prouve ! Il y a plus d’une variété de pensées, dont une très connue, qu’on sème dans les jardins pour son parfum très agréable.
Pensée sauvage
Viola tricolor
Syrio, CC BY-SA 4.0 via Wikimedia Commons

 

Hori-gei belarra On prêtait beaucoup plus attention autrefois à cette plante, qui aime les endroits secs et pierreux. On comprend pourquoi à cause de son nom. Aujourd’hui elle est quelque peu abandonnée, sauf en de très rares endroits.
Réséda jaune
Reseda luteola

AnRo0002, CC0, via Wikimedia Commons

 

Kloxka Ce nom nous a été indiqué par un habitant d’Ascain, puis par le docteur Souberbielle d’Ustaritz. Les enfants jouent avec sa fleur, en se l’écrasant sur le front par un petit coup. Qui sait si ce n’est pas de cela qu’elle tire son nom ?
Silène enflé
Silene inflata

Jan Kops, Public domain, via Wikimedia Commons

 

Ilindia Est-ce qu’on ne l’appelle pas aussi 'lanoa' par endroits ? Les graines de la nielle des blés peuvent causer beaucoup de tort, car c’est un véritable poison. Il est donc sage de s’en tenir éloigné, pour que les poules, cochons, veaux, chats et chiens ne viennent pas l’écraser.
Nielle des blés
Lychnis-Githago

Peter O'Connor aka anemoneprojectors from Stevenage, United Kingdom, CC BY-SA 2.0 via Wikimedia Commons

 

Basa-julufraia Un basque trouvera difficilement plus jolie fleur que la fleur de coucou depuis Bilbao jusqu’à Sainte-Engrâce. Elle n’a pas cependant le parfum de l'oeillet des jardins !
Fleur de coucou
Lychnis Flos Cuculi