Du 27 juin au 19 septembre 2016, la Médiathèque de Bayonne organise une exposition intitulée « Tourisme et villégiature au Pays basque durant le XIXe siècle ». Une petite partie de cette exposition est consacrée aux distractions proposées aux touristes (ou étrangers)  durant cette période. Focus sur quelques documents présentés.

Depuis le début du XIXe siècle, sur les pas des écrivains voyageurs tels Hugo et Flaubert ou à la suite de l’impératrice Eugénie, le Pays basque se visite. De nombreux touristes(1), ou – comme ils sont généralement appelés dans la presse mondaine de l’époque – des « étrangers » séjournent régulièrement à Bayonne, Biarritz, Saint-Jean-de-Luz ou Cambo.
Peu à peu, le Pays basque s’adapte en modifiant son architecture (Biarritz notamment se transforme durant cette période), en adaptant ses systèmes de transport (création de la ligne de chemin de fer BLB) et en créant, ou en important, de nouveaux loisirs, spécialement conçus pour ce public aisé. De nombreuses affiches ou documents publicitaires en témoignent.

La musique

 
Casino de Biarritz : saison d'été 1896, du 14 juillet au 31 octobre, ...

Comme l’atteste ce dépliant imprimé par le « TOUT-BIARRITZ », Journal mondain paraissant le Mercredi – Publie la liste des Étrangers (2), les concerts étaient nombreux tout l’été, notamment au casino de Biarritz. On y retrouve l’annonce du « concert sur la terrasse » du soir même et celle du « sixième concert classique » se déroulant le lendemain.

L’Hôtel d’Angleterre de Biarritz, quant à lui, accueille en 1897 une « matinée musicale » caritative, au profit des « vieux ».

Matinée musicale sous le haut patronage de S. A. R. la princesse Frédérique de Hanovre [...]

Les régates internationales de voile et d’aviron

5 juillet 1891 : régates internationales voile et aviron

Fondée en 1875, la société nautique de Bayonne organise des régates internationales de voile et d’aviron. Une pratique récente venue tout droit d’Angleterre et qui connaîtra un succès grandissant jusqu’au début du XXe siècle.

Hippisme

Hippodrome du Phare, sur le terrain de la Société foncière lyonnaise : réunion de 1886
Hippodrome de la Barre : premier jour jeudi 17 septembre 1891

A la fin du XIXe siècle, deux hippodromes drainent les foules, l’hippodrome du phare à Biarritz, et l’hippodrome de la Barre à Anglet, qui sera utilisé pendant un siècle, de 1870 à 1970.
Sur la présentation de la « réunion de 1886 » de Biarritz, ou celle de la journée du 17 septembre 1891 d’Anglet, apparaissent les listes des propriétaires de chevaux. Les fortes occurrences de titres de noblesse (Marquis, vicomte, baron) donnent un aperçu de la classe sociale des habitués.

Le chocolat

Chocolat Fagalde Cambo-Bayonne : le Petit Chaperon Rouge et
Chocolat Fagalde Cambo-Bayonne : kaïku, souvenir du Pays basque

Le chocolat, dont la fabrication à Bayonne remonte au XVIIe siècle, bénéficie lui aussi de cette arrivée d’étrangers aux Pays basque. Les fabricants s’adaptent, modifient leur communication et leur organisation. La visite d’un atelier devient un must  de tout séjour sur la côte.

Les fêtes basques d’Antoine d’Abbadie

Quelque peu à contre courant des animations pour touristes, on retrouve à la même période les jeux floraux et autres fête basques d’Antoine d’Abbadie. Ses fêtes sont organisées principalement pour les Basques, pour leur rendre leur fierté d’être basque et leur faire prendre conscience de leur spécificité et de leur unité. (Voir l’article sur les affiches des fêtes basques d’Antoine d’Abbadie)

Vers la fin du XIXe siècle, toutefois, la communication autour de ces événements change, ou se complète d’une présentation presque folkorisée à destination des non Basques. Sur le programme détaillé des « Grandes fêtes internationales du Pays basque »  de Saint-Jean-de-Luz en 1894 on trouve d’une part l’une des premières appartitions du « Zazpiak bat » : les nouvelles armoiries créées sous l’impulsion d’Abbadie pour le Pays basque montrant l’unité des sept provinces basques, et d’autre part des « notes explicatives » du programme à destination des touristes en villégiature.

   
  
Grandes fêtes internationales du Pays basque instituées en Août 1892 par la Municipalité

 

Les documents numérisés :

Retrouvez ces documents au format numérique sur bilketa.eus :

(1)    Terme apparu dans la langue française en 1803.
(2)    Durant la seconde moitié du XIXe siècle, une presse spécialisée apparaît dans les stations balnéaires ou thermales en France, à destination des personnes en villégiature, proposant des actualités mondaines, agendas, idées de sortie et surtout des « listes des étrangers » : des listes – souvent classées par hôtel – de toutes les personnalités en vue présentes dans la région à cette période.

Recherche

Rechercher un document

Rechercher un article

Notre sélection

Lettre d'information