Et pour monstrer particuliérement que la sitiuation du lieu est en partie cause qu’il y a tant de Sorciers, il faut sçavoir que c’est un pays de montaigne, la lizière de trois Royames, France, Navarre, Espagne. Le meslange de trois langues François, Basque, & Espaignol, l’enclaveure de deux Eveschez, car le Diocèse d’Acqs va bien avat dans la Navarre.

Or toutes ces diversitez donnent à Sathan de merveilleuses commoditez de faire en ce lieu ses assemblées & sabbats, veu que d’ailleurs c’est une costé de mer qui rend les gens rustiques, rudes & mal policez desquels l’esprit volage est tout ainsi que leur fortune & moyens(…)

 

Pierre de Rosteguy de Lancre (1553-1631) est un magistrat et théologien bordelais, envoyé en 1609 en mission en Labourd par le roi Henri IV pour « purger le pays de tous les sorciers et sorcières sous l'emprise des démons ». Avec 60 à 80 exécutions (600 d’après la légende), 400 témoins « interrogés » et de nombreux emprisonnements, il remplit sa mission de manière extrêmement zélée.

En 1612, fort de son expérience, il publie Tableau de l’inconstance des mauvais anges et démons, un véritable manuel de l’inquisiteur, expliquant comment détecter les marques des démons, et expliquant pourquoi le Pays basque est une terre de sorcellerie.

 

 

Le pays de Labourt est un Bailliage  composé de vingt sept parroisses, aulcunes desquelles font quelques commerces et négotiation, & pour estre le pays populeux, ils sont tenus au moindre son de tabourin qui soit sur la frontière où ils sont logez, de secourir le Roy de deux milles hommes, & cependant & par provision il y a une compagnie de mille hommes en pied, comme les milices d’Italie, desquels est Capitaine le Baillif. Ils sont le long de la coste de la mer, ou bien esgarez & un peu advancez dans la montaigne, & s’appelloient anciennement Cantabri. Ils ont un langage fort particulier : & bien que le pays seul parmy nous qui sommes François, se nomme le pays de Basques, si est ce que la langue Basque s’étend beucoup plus avant. Car tout le pays de Labourt, la basse et haute Navarre & une partie d’Espagne parlent Basque, & pour mal aysé que soit le langage, si est ce qu’outre les Basques la plus part des Bayonnois, haut & bas Navarrois, & Espagnols circonvoisins pour le moins ceux des lisières le sçavent. Et ma-on asseuré qu’en l’an 1609, le sieur de Mons disputant au privé conseil du Roy contre quelques gens de Sainct Jean de Lus, certains dommages & interests qu’ils disoyent avoir faicts & soufferts pour avoir envoyé quelques navires en Canada, il luy fut maintenu que de tout temps & avant qu’il en eust cognoissance les Basques y trafiquoyent : si bien que les Canadois ne traictoient parmy les François en autre lange qu’en celle des Basques.   Lapurdiko herria bailetza bat da, hogeita zazpi parrokiez osatua, horietarik batzuk komertzio eta negoziaketak egiten dituztelarik, eta herria jendetsua denez, beren bizilekuan den mugan edozein danbolin soinua delarik behartuak dira Erregea bi mila gizonez laguntzea, eta bizkitartean eta erreserban, bada mila oinezko gizoneko konpainia bat, Italiako miliziak bezala, bailea delarik Kapitaina. Itsasbazterrean dira, edo sakabanatuak eta hurbilduak mendietaz, eta lehen deitzen ziren kantabriarrak. Hizkuntza biziki berezia dute, eta nahiz eta herri hori, gu frantses garenentzat, euskaldunen herria deitzen den bakarra den, euskal hizkuntza anitzez urrunago hedatzen da. Zeren eta Lapurdi osoa, behereko eta goiko Nafarroa eta Espainiako parte batek euskara ematen dute, eta nahiz eta hizkuntza ez den erraza, euskaldunez gain Baionesa gehienek, goi eta behereko nafarrek et auzoko espainolek, bederen hegietakoek, badakite. Eta segurtatu didatenez, 1609 urtean Mons jaunak Erregearen kontseilu pribatuan Donibane Lohizuneko jende batzuen kontra ari zelarik, Kanadara ontzi batzuk igorriz damu-domaia batzuk omen eragin zielakoan, errana izan zaion betidanik, eta hark hori ezagutu baino lehen, Euskaldunak han tratuan ari zirela: non eta nola Kanadarrek ez zutela tratatzen frantsesekin euskaraz baizik.
Et pour monstrer particuliérement que la sitiuation du lieu est en partie cause qu’il y a tant de Sorciers, il faut sçavoir que c’est un pays de montaigne, la lizière de trois Royames, France, Navarre, Espagne. Le meslange de trois langues François, Basque, & Espaignol, l’enclaveure de deux Eveschez, car le Diocèse d’Acqs va bien avant dans la Navarre. Or toutes ces diversitez donnent à Sathan de merveilleuses commoditez de faire en ce lieu ses assemblées & sabbats, veu que d’ailleurs c’est une costé de mer qui rend les gens rustiques, rudes & mal policez desquels l’esprit volage est tout ainsi que leur fortune & moyens attachés à des cordages & banderolles movantes comme le vent, qui n’ont d’autres champs que les montagnes & la Mer, autres vivres & grains que du millet & du poisson, nesur autres nappes que leur voiles. Bref leur contrée est si infertile qu’ils sont constraincts de se jetter dans cest élement inquite, lequel ils ont tellement accoustumé de voir orageux, & plain de bourrasques, qu’ils n’abhorrent & n’apprehendent rien tant que sa tranquilité & bonnace : logeant toute leur bonne fortune & conduite sur les flots qui les agitent nuict & jour : qui faict que leur commerce, leur conversation & leur foy est du tout maritime : traictant toutes choses quand ils sont sur les ondes & en ondoyant ; tousjours hastez & precipitez, & gens qui pour la moindre grotesque qui leur passe devant les yeux, vous courent sus, & vous portent le poignard à la gorge.   Eta erakusteko bereziki lekuaren antolamendua hainbeste Sorgin badelako zergatia dela, jakin behar da mendi herri bat dela, hiru Erresumen hegia, Frantzia, Nafarroa, Espainia. Hiru hizkuntzen nahasketa, Frantsesa, Euskara eta Espainola, bi apezpikutegiren enklabea, Akizeko elizbarrutia biziki aitzina doalako Nafarroan. Bada, aniztasun horrek Satani erraztasun miresgarriak ematen dizkio leku horretan egiteko bere biltzar eta akelarreak, jakinez gainera itsasertz bat dela,  jendea larreko egiten duena, latza eta gaizki ikasia eta haien izpiritu ñapurrak beren fortuna eta baliabideak bezalakoa diren, haizearekin mugitzen diren banderei eta sokei lotuak; ez dutenak pentzerik baizik eta mendia eta itsasoa, ez bizigarri eta bihirik artatxiki eta arraina baizik, ez dafailarik belak baizik. Hots, beren lurraldea hain agorra da non behartuak diren beren buruak elementu kezkagarri horretara botatzea, hain ohituak direlarik ekaiztsu eta haize boladaz betea ikustea non gehien gorroto eta beldur duten lasai eta ona delarik : beren zorte ona eta jarrera ezarriz gau eta egun higitzen dituzten uhin horietan: beren salerospen, solasaldi eta fedea osoki itsasokoa dela egiten duena: dena uhinetan eta karabilkatuz tratatuz ; beti laster eta presaka doan jendea, eta begipean agertzen zaien edozein bitxikerirengatik lasterkatzen zaituztena eta sastakaia zintzurrera ematen dizutena.
Tableau de l'inconstance des mauvais anges et démons, 1612   Tableau de l'inconstance des mauvais anges et démons, 1612

 

Jan Ziarko - Description et figure du sabbat des sorcières (1613)

Publications de Pierre de Lancre :

Publications sur Pierre de Lancre

 

Recherche

Rechercher un document

Rechercher un article

Tous les textes choisis

Textes choisis