Le veau à l’oseille

Voir l'article complet sur le livre Cocina icasteco liburua

Chalqui edo ternera mineta edo acederaquin

Ternera bezperan salmueran ipiñi, eta ondoren ipintzen da mantecarequin cacerola batean su ariñean, eta egosten da aric eta ondo gorritua eta samurtua guera dedineraño.

Acederac urtan egosi, eta iragazten dira pasadorean, aurrena escuen artean estutu, eta ur gucia quenduta; orduan pregitzen dira zartaguian iriñ, gatz eta gañeraco jaquicai edo especiaquin;  urtutzen dira salda garbian, eta salsa onequin estaltzen da ternera, maira ateratzeracoan.

Le veau à l’oseille

Mettre le veau dans la saumure depuis la veille, puis le mettre dans une casserole avec du beurre sur un feu léger, et laisser cuire jusqu’à ce qu’il soit bien rouge et qu’il reste mou.

Cuire l’oseille dans l’eau, et la passer à la passoire, en l’ayant préalablement serrée avec ses mains, et enlever toute l’eau ; la frire alors à la poêle avec de la farine, du sel et tout autre condiment ou épice ; faire fondre dans un bouillon propre, et recouvrir le veau de cette sauce, au moment de le présenter à table.

Recherche

Rechercher un document

Rechercher un article

Cocina icasteco liburua